عربي

.:: ACTUALITES

    Le chef de l'Etat, M. Ismaïl Omar Guelleh, a présidé ce mardi les travaux de la 2ème séance du Conseil des ministres au cours de laquelle l’exécutif djiboutien a examiné plusieurs textes dont un important projet de loi relatif à la réorganisation de l’administration des établissements chargés de l’exécution des missions des services publics.

    Ce projet, présenté conjointement par le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances, vise à optimiser les finances publiques et à renforcer la tutelle de l’Etat central. 

    C’est dans ce sens que le gouvernement s’est engagé à procéder à une profonde restructuration des établissements publics en vue d’améliorer la qualité des services publics aux concitoyens

    Les objectifs recherchés par le biais de cette restructuration sont l’optimisation la rationalisation de la gestion des ressources financières et l’amélioration de la gouvernance des établissements publics administratifs.

  • Le président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, a reçu aujourd’hui l’ancien chef de l’Etat nigérian, M. Olesugun Obasanjo, qui effectue une tournée dans la région dans le cadre des consultations dédiées à la promotion de la paix et de la stabilité, du développement et l’intégration économique.

    Au cours de leur entretien, le président Guelleh et son interlocuteur ont fait le point sur les derniers développements de la situation dans la région, mettant l’accent sur le rôle et l’engagement de Djibouti, havre de paix et hub logistique multimodal, en faveur de la stabilité et de l’intégration économique dans cette partie du monde.

    Cette entrevue a été l’occasion pour l’ancien dirigeant du Nigéria de présenter au chef de l’Etat un collectif d’opérateurs privés issus de son pays et désireux d’investir à Djibouti, notamment dans la logistique, les infrastructures de stockage d’hydrocarbures, l’exportation de marchandises à destination des Etats de la région et de l’Afrique centrale.

    Outre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Mahmoud Ali Youssouf, le secrétaire général de la Présidence, M. Mohamed Abdillahi Waiss, a assisté aux discussions entre les deux parties.

    Notons que la Tanzanie constituera la prochaine étape de la tournée que poursuit actuellement l’ancien chef de l’Etat du Nigéria dans la région d’Afrique de l’Est.

  • Prof. Fatima Karadja, Eminente Personnalité du Panel du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs

    Monsieur le Vice Président de la Commission Nationale de Gouvernance

    Monsieur le Secrétaire National du MAEP

    Mesdames et Messieurs,

    Je voudrais tout d’abord, souhaiter la bienvenue à Djibouti, au Prof. Fatima Karadja, Eminente Personnalité du Panel du Maep et aux membres de la délégation qui l’accompagne.

    Je voudrais  les remercier  pour avoir accepté de venir examiner le processus de la bonne gouvernance dans notre pays à travers cette revue ciblée dans le domaine de la décentralisation fiscale.

    Mesdames et Messieurs,

    Comme vous le savez et je tiens à le rappeler ici, avec l’organisation de la cérémonie de lancement de son Rapport d'évaluation le 26 mars 2018 (et à laquelle vous aviez pris part Prof Karadja), la République de Djibouti a franchi de nouvelles   étapes  dans son engagement avec le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs en déclenchant la phase mise en œuvre de son Plan d’Action National.

    C'est la 5ème et dernière  phase  du processus du MAEP que  ne citerai pas ici puisque  vous le connaissez tous très bien.

    Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Action National, des avancées notables sont réalisées dans tous les domaines de la gouvernance dans notre pays et notamment dans le domaine de la décentralisation. qui fera   l’objet de cette  revue ciblée tout au long de cette semaine du 13 au 17 janvier 2019.

    En effet, dès sa réélection à la magistrature suprême en 2016, le Chef de l’Etat a mis en place un ministère délégué chargé de la décentralisation.

    Ce Ministère s’est mis au travail et s’est doté aussitôt d’une feuille de route pour  la mise en œuvre de la politique de décentralisation triennale (2017-2019) qui comporte plusieurs axes stratégiques.

    Mesdames et Messieurs,

    Je tiens à le souligner haut et fort  ici, que Djibouti, en acceptant d’accueillir cette mission,  a pris le devant et est, donc , le  pays pionnier à se lancer dans la revue ciblée, nouvelle ligne de revitalisation du MAEP.

    L’évaluation ciblée de notre pays par les experts Africains ici présents constitue, par conséquent,  une première sur le continent Africain et témoigne, s’il en était encore besoin, de l’intérêt que porte  Gouvernement à la question de la bonne gouvernance dans notre pays.

     

     

Toutes les actualités