LES AMBASSADES

VOS AVIS

VOS AVIS

Excellence Monsieur le Président  de la République

Excellence Monsieur le Premier Ministre

Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale

Mesdames et Messieurs les Ministres

Mesdames et Messieurs les Parlementaires

Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique et des organisations régionales et internationales

Mesdames et Messieurs les Représentations des Corps constitués civils et militaires

Chers invités,

J’aimerais commencer par remercier le chef de  l’Etat qui a bien voulu honorer  de sa présence cette cérémonie de lancement de l’Institut des  Etudes Diplomatiques.

Au-delà de sa vocation d’établissement de formation aussi bien pour les cadres du MAECI que ceux des autres corps de l’administration, l’IED nourrit également l’ambition d’accueillir des diplomates des pays de la région pour des séminaires  et des formations ciblées.

Il est communément admis aujourd’hui que la formation initiale aux rudiments de la diplomatie pour les jeunes recrues du Ministère est un passage obligé afin de les outiller face au défi de la mondialisation.

De même,  la formation continue des autres cadres et du Ministère et ceux de l’administration est  tout autant cruciale afin de  leur permettre d’acquérir des techniques et des atouts en matière de négociation, de  communication, et de protocole.

Certes, le volet formation en langues étrangères demeure l’une des missions phares de l’institut, nos cadres sont systématiquement confrontés à ce défi de la maitrise de plusieurs  langues étrangères.

Toutefois, je tiens à rappeler ici que la vocation de l’institut n’est pas du tout de copier ou doubler le rôle des facultés  de notre Université.

Il s’agit pour l’instant de formation ciblée et de courtes durées dispensées à des  cadres en fonction.

Le directeur de l’institut a clairement évoqué un certain nombre d’objectifs et de mission qui ont été assignés à cet Institut.

Je souhaiterais insister sur l’une de ces missions : à savoir la recherche en matière relations internationales et études de stratégie diplomatique qui soient en phase avec la géopolitique de notre  région.

Il est essentiel de faire évoluer cette composante de l’institut en y renforçant le volet tink tank et le centre de réflexion sur la politique étrangère poursuivie par notre pays.

Au même titre que les autres secteurs économiques, moteurs du développement durable, la politique étrangère  de notre  pays se caractérise par sa transversalité  et se situe dans la dynamique de la croissance.

Elle est conçue et planifiée comme l’un des facteurs du progrès et c’est dans cet esprit que la diplomatie du développement a pris le dessus sur celle de la représention depuis quelques années déjà.

L’institut des Etudes Diplomatiques démarre donc ses activités de manière humble et réfléchie avec une programmation appelée à prendre progressivement sa vitesse de croisière au cours des deux prochaines années.

Je saisis donc l’occasion qui m’est offerte aujourd’hui afin d’adresser mes remerciements et ceux des cadres du MAECI, au chef de l’Etat pour son appui constant pour la réalisation de ce projet.

Je tiens à exprimer la gratitude de mon département à la République Populaire de Chine représentée ici par son ambassade et qui a gracieusement financé le projet ainsi que l’Union Européenne qui a pris en charge l’étude et la mise en place des cursus.

Je ne manquerais pas de féliciter tous les cadres et le personnel du MAECI qui ont travaillé d’arrache pied pour que puisse se matérialiser ce projet.

 

 

                                                                             Djibouti, le 24 Mai 2014

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier Ministre,              

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs des pays amis,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,

Mesdames et Messieurs les représentants  des corps constitués civils, militaires et religieux,

  Chers Collègues, Chers Invités,

      La cérémonie de l’inauguration de l’Institut des Etudes Diplomatiques que vous  présidez, Monsieur le Président, témoigne de l’intérêt que vous accordez au rayonnement de notre diplomatie.  . Sous votre impulsion, notre diplomatie n’a cessé de connaître de nombreux succès et la mise en place de  cet outil de formation va dans le sens de votre vision.  Afin de mettre  en œuvre cette vision,  le Chef de la Diplomatie a  érigé la création de cette institution au rang des priorités de son département Ministériel., il a fait le choix de mener une étude de faisabilité approfondie afin de choisir la meilleure option de formation adaptée aux besoins de nos diplomates.   Cette étude nous a permis de répondre à  deux préoccupations majeures,  la faisabilité économique d’un tel projet, et sa pérennité.Dans le cadre de cette  étude menée par un expert  international avec le concours financier de l’Union Européenne et de l’appui technique du Secrétariat de l’IGAD, que je remercie au passage, nous avons  eu l’occasion de visiter les académies diplomatiques des pays de l’IGAD afin de  nous inspirer de leurs expériences.  Les pays de l’IGAD auxquels nous avons visité leurs académies diplomatiques ont tous révélés au grand jour les difficultés existants pour développer  une institution de cette nature au niveau national.

   C’est la raison pour laquelle, nous avons proposé aux pays membres de l’IGAD  de se joindre à notre initiative pour la création de cette académie nationale à vocation régionale qui privilégie le partage d’expérience et l’échange d’expertise au sein de la région de l’IGAD. La présentation par notre pays du projet de l’institut  à la 26ème session du Comité des Ambassadeurs de l’IGAD a été un succès. Le  Comité  des Ambassadeurs a unanimement approuvé l’institut des Etudes Diplomatiques comme étant  la seule institution chargé de former les diplomates de la région de l’IGAD et a demandé instamment au Secrétaire Exécutif de mobiliser les ressources nécessaires.

   Cette décision des pays membres de l’IGAD constitue  des défis importants à relever pour notre jeune institution  qui doit mettre en œuvre des programmes de formation de meilleure qualité au profit de ces diplomates.  En effet, Monsieur le Président de la République, l’appartenance  de l’IGAD à d’autres forums économiques à l’instar du Comesa, de l’Union Africaine et du Groupe ACP, implique que nos diplomates sont amenés parfois à traiter des questions auxquelles ils ne sont pas préparés et qui touchent aux intérêts économiques stratégiques  de la région. Face à ces enjeux, notre institution est en mesure de répondre aux besoins de formation adéquate des diplomates de la région sur des questions liées au processus d’intégration économique régionale à travers des séminaires de perfectionnement des courtes durées,  animés par des experts internationaux et par plus tard de formation diplômante de haut niveau en relations internationales et en management international . Toujours, par souci d’accroître l’efficacité de la mission de nos diplomates et de leur autonomie dans le travail, des programmes de formation en langues sont prévus qui devront faire appel à l’utilisation des outils pédagogiques modernes à travers un laboratoire des langues équipé par la République Populaire de Chine qui a d’ailleurs gracieusement légué la construction du bâtiment de l’institut. Aussi, la République Populaire de Chine a mis à la disposition de l’institut un professeur pour l’enseignement de la langue Chinoise. Qui est à l’instar des professeurs en Amharique, en Anglais et un haut diplomate Egyptien spécialisé en négociation internationale sont déjà en salle de cours pour former les agents de notre administration.

   Pour mener à bien sa mission, et bénéficier de l’assistance technique nécessaire l’Institut des Etudes Diplomatiques a conclu des accords de partenariat avec des institutions de formation de renommées internationales à l’instar de China Foreign Affairs University, de HANBAN (Conficius Center), de l’ENAP DE QUEBEC.  Aussi, nous avons des discussions avec d’autres institutions comme l’Académie Diplomatique Internationale de Paris, de l’Institut Diplomatique et des Relations Internationales d’Alger.

  L’Union Européenne travaille avec l’Institut des Etudes Diplomatiques pour appuyer le financement des projets de formation à long terme au niveau régional au titre du 11ème FED,  mais aussi au niveau national à travers le volet de la facilité de coopération technique IV pour la prise en charge des séminaires de perfectionnement en technique de négociation.

  La République Arabe d’Egypte soutient également notre institut en mettant à sa disposition des experts pour former nos diplomates dans divers domaines.

   Nous avons aussi des contacts permanents avec les académies diplomatiques des pays membres de l’IGAD pour une collaboration étroite et d’échanges d’expérience à travers la mise en place prochaine d’une base des données des professeurs et des experts de la région de l’IGAD.

   Le partenariat avec les institutions de formation internationales vise à permettre à notre institut d’offrir aux pays de la région une gamme de formation diversifiée et de meilleure qualité à même de répondre efficacement aux besoins de formation de nos diplomates.

   Je ne saurais terminer ce discours sans remercier le Chef de la Diplomatie S.E.M Mahmoud Ali Youssouf qui sans son appui, son engagement et ses conseils, ce projet n’aurait jamais vu le jour, à mes collègues aussi qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour participer et contribuer aux travaux de mise en place de l’institut.

     Je vous remercie de votre aimable attention.

PHOTOTHEQUE

ENREGISTREMENT VIDEO

Contactez-nous !

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale
BP :1863
Tél. : +21 35 24 71
Fax : +21 35 38 40
E-mail : moussagora@yahoo.com

Copyright © 2014 Site officiel du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale V.3- Tous droits réservés Email:moussagora@yahoo.com